Réglementation du jeu au Ghana

Accueil » Blog » Réglementation du jeu au Ghana

Règlement sur les jeux de hasard Le Ghana, officiellement connu sous le nom de République du Ghana, est un pays situé en Afrique de l’Ouest. C’était sous la domination britannique pendant un certain temps jusqu’à ce qu’il obtienne son indépendance en 1957. Aujourd’hui, le Ghana est l’un des rares pays africains à avoir légalisé les jeux d’argent, le pays réglementant à la fois les activités de casino terrestres et en ligne.

Étant donné qu’une grande partie de la population du Ghana se situe dans la tranche d’âge entre 19 et 34 ans, il n’est pas surprenant que l’un des passe-temps préférés des jeunes – le jeu – soit une industrie bien développée dans le pays. Le Ghana réglementant les activités de jeu terrestres, il propose un grand nombre de casinos où les joueurs peuvent profiter de jeux comme les machines à sous, les jeux de table classiques et le poker.

Souvent désigné comme l’un des pays les plus libéraux d’Afrique, le Ghana offre aux habitants et aux touristes une grande variété d’activités de jeu. Rien que dans la capitale du pays, Accra, on pouvait trouver six casinos terrestres différents, avec le un à Piccadilly étant la première destination pour de nombreux amateurs de casino.

Alors que le jeu peut être considéré comme un excellent moyen de stimuler l’économie ghanéenne, la popularité croissante des casinos et des paris sportifs peut imposer un nouvel ensemble de problèmes aux résidents du pays africain. Beaucoup croient que cette industrie nécessite des réglementations plus sévères, assurant un environnement de jeu plus sûr pour ceux qui souffrent de méfaits liés au jeu.

Néanmoins, le jeu reste un secteur légal et réglementé au Ghana, le pays se classant parmi les principaux contributeurs à la croissance économique de l’Afrique. Si vous vous demandez comment le jeu est réglementé au Ghana, nous vous suggérons de continuer à lire car nous couvrirons les principales lois qui fournissent les directives légales pour le jeu dans le pays africain.

Histoire du jeu au Ghana

Exigences de licence Le jeu au Ghana remonte à plus d’un demi-siècle, l’industrie étant réglementée grâce à plusieurs textes législatifs importants. Le premier casino de brique et de mortier au Ghana a été lancé en 2003, offrant aux clients de La Palm Royal Beach Hotel de passer un bon moment au casino de l’hôtel – La Palm Casino. Plusieurs autres casinos ont également été lancés à travers le pays, offrant aux Ghanéens une excellente expérience de jeu.

Les casinos qui ont été autorisés à opérer au Ghana sont réglementés par la Commission des jeux locale. Il incombe au même organisme d’agréer les exploitants de casinos physiques, de superviser les activités qu’ils proposent et de réglementer leurs opérations.

La loterie est également légale au Ghana, l’activité étant introduite par le Département des loteries nationales en 1958. Ladite autorité est responsable de l’organisation et de la distribution des billets de tombola parmi les citoyens du Ghana. Une loi sur le loto et les paris a été promulguée en 1960, autorisant les loteries comme moyen de stimuler l’économie du Ghana grâce aux revenus collectés grâce aux taxes sur les loteries. Le premier tirage de la loterie à cotes fixes au Ghana a eu lieu le 29 septembre 1962.

Au fil des ans, la loi sur les loteries a subi plusieurs amendements introduisant le Commission nationale des loteries par le biais de la loi sur le loto national 722. En 1979, les coupons manuels que les joueurs achetaient ont été remplacés par des cartes mécanisées qui donnent aux joueurs la possibilité de choisir eux-mêmes des numéros au lieu de jouer avec des combinaisons choisies au hasard. De nos jours, on peut participer à la loterie même en ligne, en sélectionnant des numéros via des tickets électroniques.

Les paris sportifs sont également légaux au Ghana, cette forme de jeu étant en fait l’activité de pari la plus populaire du pays. Les paris sportifs ont été légalisés en 2006 et sont rapidement devenus une activité très appréciée au Ghana. La réglementation des paris sportifs relève également de la compétence de la Gambling Commission of Ghana.

Réglementation des jeux de hasard au Ghana

Le jeu au Ghana est réglementé par trois principaux textes législatifs. Il s’agit notamment de la loi de 1960 sur les paris sur les loteries, de la loi sur les licences de casino et de la loi de 1973 sur les machines de jeu. En vertu des lois en vigueur au Ghana, toutes les formes de jeu sont légales et réglementées dans le pays africain. L’autorité responsable de la réglementation de l’ensemble de l’industrie du jeu est la Ghana Gaming Commission (GGC). La seule exception est la loterie qui est supervisée par la National Lottery Authority (NLA).

Lire aussi  Application Bitcasino.io

Le GGC veille à exercer ses fonctions conformément aux réglementations prévues dans la loi sur les jeux 721 qui a été promulguée en 2006. Les opérateurs de casinos et de paris sportifs qui souhaitent opérer au Ghana doivent demander une licence auprès du GGC.


Casinos physiques au Ghana

Autres activités de jeu légales au Ghana

Jeu en ligne au Ghana

Exigences et frais de licence de jeu au Ghana

1Les opérateurs doivent obtenir une licence

Comme déjà mentionné, pour pouvoir offrir des services de casino ou de paris sportifs au Ghana, les opérateurs doivent obtenir une licence auprès de la Gaming Commission of Ghana (GGC). Plusieurs conditions doivent être remplies pour recevoir une licence de l’autorité compétente. Pour être admissible à une licence GGC, l’opérateur doit :

  • A un siège social identifiable
  • Obtenir un logo de marque de service qui a été enregistré auprès du registraire des sociétés
  • Satisfaire à l’exigence d’un capital déclaré minimum de 2 500 000 USD pour les opérations de casino, 2 000 000 USD pour les paris sportifs et 1 500 000 USD pour l’exploitation des itinéraires
  • Fournir une preuve d’enregistrement fiscal après avoir soumis un certificat de décharge fiscale
  • Être entièrement ou partiellement détenu par des Ghanéens

2Exigences supplémentaires

Une fois que les opérateurs auront satisfait aux exigences susmentionnées, il leur sera demandé de fournir une copie de leur proposition commerciale, les détails des services de paris sportifs qui seront fournis, le certificat de constitution, le certificat autorisant l’opérateur à démarrer une entreprise, la convention d’actionnaires et les informations financières et marketing. planifier. Il est possible qu’il y ait des exigences supplémentaires à remplir, mais celles-ci peuvent être consultées sur le site officiel du GGC.

3Frais

Les frais annoncés par l’autorité de régulation varient en fonction du type de licence qu’un opérateur tente d’obtenir. Une licence de jeu pour les opérations de casino, de paris sportifs ou d’itinéraire coûtera respectivement 50 000 USD, 40 000 USD ou 30 000 USD. Le renouvellement d’une licence de casino, de paris sportifs ou d’exploitation de routes imposera des frais de respectivement 25 000 $ US, 20 000 $ US ou 15 000 $ US. Les frais d’exploitation annuels qui doivent être payés pour les opérations de casino, de paris sportifs et d’itinéraire sont respectivement de 60 000 $ US, 50 000 $ US et 5 000 $ US. Les opérateurs peuvent également être soumis à des frais supplémentaires qu’ils peuvent voir sur les sites officiels de la GGC.

Réflexions finales

Conclusion Le Ghana est l’un des rares pays africains à avoir légalisé les jeux d’argent sous forme terrestre et en ligne. La majorité des activités de jeu sont réglementées conformément à la loi sur les jeux de 2006. Lorsqu’il s’agit d’autoriser les opérations de casino et de paris sportifs ou de superviser leurs opérations, ces responsabilités relèvent de la compétence de la Ghana Gaming Commission. Alors que les loteries ont également été légalisées au Ghana, ce secteur est réglementé par la loi sur le loto national, la National Lottery Authority étant l’organisme qui supervise le fonctionnement des jeux de loterie au Ghana.

Bien que le jeu soit légal et réglementé au Ghana, les autorités locales ne sont pas très strictes quant à la manière dont ces types d’activités sont menées dans le pays. Puisqu’il n’y a pas d’exigences importantes pour la protection des clients de nombreux joueurs et parieurs pourraient finir par risquer leur argent et leur sécurité en jouant dans des casinos et des paris sportifs basés au Ghana.

Avec la popularité croissante des jeux en ligne et des paris sportifs, de nombreux Ghanéens ont recours aux paris en ligne. Bien qu’un certain nombre de casinos virtuels soient autorisés par la GGC, ces opérateurs ne se vantent pas d’être les options les plus sûres pour jouer en ligne. Alors que le Ghana a légalisé à peu près toutes les formes de jeu, il doit absolument travailler sur son système législatif, assurant une meilleure protection des joueurs et parieurs ghanéens.

Recevoir des bonus exclusifs 🎁

Inscris toi à notre VIP pour recevoir les meilleurs offres uniquement disponible sur Fier Panda !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Meilleurs casinos
4,3 rating
500€ +5x10 Free spins
casinozer.com
5,0 rating
+150% jusqu'à 500€
cresuscasino.com
4,3 rating
+100% jusqu'à 200€
lucky8.com
4,3 rating
+100% jusqu'à 1000€
Stake.bet
4,0 rating
+100% jusqu'à 200€
casinoextra2.com
Recevoir des bonus exclusifs 🎁

Inscris toi à notre VIP pour recevoir les meilleurs offres uniquement disponible sur Fier Panda !