Réglementation des jeux de hasard au Cameroun

Accueil » Blog » Réglementation des jeux de hasard au Cameroun

Règlement sur les jeux de hasard Le Cameroun, officiellement connu sous le nom de République du Cameroun, est un pays situé en Afrique de l’Ouest, avec une population de plus de 26 millions d’habitants selon les données les plus récentes recueillies. Quand il s’agit de jeux d’argent, le pays a autorisé quelques formes de jeu mais il y a aussi beaucoup d’activités qui ne sont pas réglementées car il n’y a pas de lois qui régissent correctement le jeu au Cameroun.

Il existe quelques casinos terrestres dans le pays, avec la majorité d’entre eux ciblant les touristes car les casinos sont situés dans des complexes hôteliers généralement visités par des touristes étrangers. Il existe des suggestions d’amendements aux lois en vigueur qui fixent le cadre juridique de la réglementation des jeux de hasard au Cameroun. La raison en est la législation obsolète qui fixe actuellement les conditions des opérations de jeu dans le pays.

Un nouveau texte législatif pourrait également contribuer à une réglementation des le jeu en ligne qui est actuellement une activité non réglementée. Comme les établissements de jeu sont également considérés par beaucoup comme des lieux qui ne favorisent que le blanchiment d’argent et la corruption, le gouvernement camerounais espère mettre en œuvre des lois plus strictes qui réglementeront correctement ce secteur.

Alors que la pénétration limitée d’Internet dans le pays contribue à un intérêt plutôt faible pour les jeux d’argent en ligne, ceux qui ont accès à Internet peuvent souvent recourir à des paris en ligne. Naturellement, comme il n’y a pas de lois interdisant ou contrôlant de telles activités, de nombreux Camerounais recourent à jouer sur des sites Web étrangers, risquant souvent leur sécurité car aucune loi ne peut actuellement les protéger.

Réglementation des jeux de hasard au Cameroun

Les casinos terrestres sont légaux au Cameroun, les entreprises qui souhaitent exploiter de telles installations étant tenues de demander des licences de jeu. Monnaie, il existe plusieurs grands casinos opérant à travers le Cameroun, la plupart d’entre eux étant situés dans la capitale Yaoundé ainsi qu’à Douala. Les types de jeux que l’on peut trouver sur les casinos physiques comprennent des jeux de table standard comme la roulette et le blackjack, des tables de poker et des machines à sous.

La législation actuelle qui régit les jeux d’argent au Cameroun a été promulguée en 1998 et modifiée en 2004. Malheureusement, elle est encore assez obsolète car elle n’inclut aucune définition légale des jeux d’argent en ligne et de la manière dont ils sont censés être réglementés par les camerounais. les autorités.


Jeu légal au Cameroun

Jeu en ligne au Cameroun

Obtention d’un accord de concession pour les opérations de jeu au Cameroun

Exigences de licence Pour pouvoir exploiter des casinos, des bureaux de paris ou des loteries au Cameroun, les opérateurs doivent obtenir un accord de concession auprès des autorités locales. Les conditions les plus élémentaires que les opérateurs doivent remplir pour pouvoir proposer des activités de jeu réglementées dans le pays africain incluent l’âge légal de la maturité, qui est de 18 ans au Cameroun, l’absence de casier judiciaire et une bonne moralité.

La fourniture de jeux de hasard au Cameroun est divisée en trois étapes qui comprennent l’accord de concession, la délivrance d’une autorisation et l’accord de déclaration. Si les entreprises souhaitent proposer des activités de jeu dans des casinos terrestres, des loteries ou des magasins de paris au Cameroun, elles devront acquérir un accord de concession. Il doit être signé par le ministre chargé de la réglementation des jeux d’argent et l’opérateur qui offrira des services de jeux d’argent. La durée maximale de validité d’une convention de concession est plafonnée à 10 ansles opérateurs ayant la possibilité de renouveler l’accord. Lors de la demande de ce type d’autorisation, l’entreprise doit préciser le type d’activités de jeux qui seront proposées, les heures d’ouverture et de fermeture de l’établissement et les spécifications techniques des jeux qui seront proposés.

Les conditions de renouvellement d’une concession sont exactement les mêmes, mais le non-respect de l’une des exigences peut coûter à un opérateur le renouvellement du contrat de concession. Il est possible que des entreprises se voient refuser une concession pour des raisons de sécurité, de défense nationale ou de sécurité publique, ou si l’opérateur ne satisfait pas aux exigences techniques ou financières pour gérer une telle entreprise.

Taxes liées au jeu au Cameroun

1Assiette fiscale

L’une des raisons pour lesquelles le Cameroun légalise les jeux de hasard est d’aider l’économie en difficulté du pays. Le gouvernement camerounais a introduit une taxe qui s’applique spécifiquement aux exploitants de casinos du pays. Le produit de deux types de jeux différents est soumis à l’impôt. Le premier est appelé jeux de contrepartie, représentant le montant collecté à la fin du jeu, moins les mises initiales mises sur ledit jeu. Le deuxième type de jeu est celui des jeux de club et comprend le montant total de la cagnotte.

Les jeux de casino au Cameroun ont leur assiette fiscale composée des revenus bruts générés par les jeux ainsi que de différents produits qui sont enregistrés dans les registres comptables de chaque jeu. Les opérateurs qui gèrent des casinos sont tenus de tenir des registres comptables pour chaque type de jeu qu’ils proposent.

Lire aussi  Le casino en ligne PS5 offre une expérience de jeu inédite

2Taux d’imposition

Le taux d’imposition des jeux de casino au Cameroun est de 15% et il est appliqué sur les bénéfices générés pendant la période d’imposition. Le taux d’imposition de 15 % s’applique aux jeux de hasard ainsi qu’aux jeux de divertissement. La taxe sur les revenus des jeux n’est pas pertinente par rapport aux autres taxes que les exploitants de casinos peuvent être tenus de payer au Conseil qui collecte les taxes dans leur domaine d’activité respectif.

Les exploitants doivent payer leurs taxes de casino dans le délai de 15 jours suivant la période imposable. Avant de payer leurs impôts, les sociétés exploitant des casinos devront remplir un formulaire spécifique qui sera disponible au centre des impôts de l’opérateur respectif.

Si les opérateurs ne sont pas en mesure de s’acquitter de leurs impôts à temps ou ne les acquittent pas du tout, ils seront soumis à des sanctions déterminées dans le Manuel des Procédures Fiscales du Code Général des Impôts. Les exploitants peuvent installer de nouvelles machines de jeux en cours d’exercice à condition de remplir une déclaration de revenus supplémentaire et de payer la taxe respective dans les 30 jours qui suivent le remplissage du formulaire.

Licences fiscales sur les machines de casino

Impôts Une fois que les opérateurs présentent un reçu au service des impôts respectif, ils reçoivent une licence fiscale qui est délivrée à chaque machine. Cette licence doit être affichée sur chaque machine, faute de quoi l’opérateur devra payer une amende. Si la licence acquise n’est pas visible sur toutes les machines, l’amende à payer s’élève à 25 000 F CFA par machine.

Étant donné que les machines de casino appartiennent à différentes catégories, chaque type de machine a sa licence fiscale spécifique. Si les opérateurs affichent une licence qui s’applique à une machine d’une catégorie inférieure à celle de la machine réelle, l’entreprise devra payer le montant restant de la licence fiscale ainsi qu’une amende de 50 % de la taxe. S’il est constaté qu’un opérateur affiche de fausses licences de machines, l’amende qui lui sera infligée sera équivalente à deux fois le montant de la taxe.

Réflexions finales

Conclusion Comme d’autres pays d’Afrique, le Cameroun a une relation assez intéressante avec le jeu. La plupart des activités de jeu ont été légalisées dans le pays par une loi adoptée en 1998. Bien qu’il y ait eu quelques modifications dans la loi en 2004, il est encore assez obsolète et incapable de suivre le développement technologique qui a envahi l’industrie du jeu.

Actuellement, les entreprises sont autorisées à exploiter des casinos, des loteries et des magasins de paris au Cameroun. Pour ce faire, ils doivent solliciter une convention de concession auprès des autorités locales. Au moment de la rédaction de cet article, il existe plusieurs casinos physiques dans le pays, les plus importants étant situés à Yaoundé et Douala.

Bien que les jeux d’argent terrestres aient été légalisés, la loi actuelle ne mentionne aucunement les jeux d’argent en ligne. Cela conduit à un statut juridique très vague pour les jeux d’argent en ligne au Cameroun. Bien que la loi ne réglemente pas le jeu virtuel, elle ne le considère pas non plus comme illégal. Cela permet à de nombreux camerounais de charger simplement casinos en ligne offshore et commencez à jouer sans vous soucier des conséquences juridiques.

En raison de la pénétration limitée d’Internet dans le pays, les jeux d’argent en ligne ne sont toujours pas très populaires au Cameroun. Malgré cela, ceux qui ont accès à Internet ont souvent recours aux jeux d’argent en ligne car les autorités locales n’imposent aucune restriction légale à ce type d’activité.

Recevoir des bonus exclusifs 🎁

Inscris toi à notre VIP pour recevoir les meilleurs offres uniquement disponible sur Fier Panda !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Meilleurs casinos
4,3 rating
500€ +5x10 Free spins
casinozer.com
5,0 rating
+150% jusqu'à 500€
cresuscasino.com
4,3 rating
+100% jusqu'à 200€
lucky8.com
4,3 rating
+100% jusqu'à 1000€
Stake.bet
4,0 rating
+100% jusqu'à 200€
casinoextra2.com
Recevoir des bonus exclusifs 🎁

Inscris toi à notre VIP pour recevoir les meilleurs offres uniquement disponible sur Fier Panda !