WikiWars : le meilleur moyen d'arriver à la puberté en partant de Jean-Marc Morandini

WikiWars : le meilleur moyen d'arriver à la puberté en partant de Jean-Marc Morandini

Mais c’est quoi les WikiWars ? En trois mots, c’est un duel sur Wikipedia. C’est déjà une bonne chose d’utiliser la célèbre encyclopédie en ligne, car elle prouve qu’il y a plus à dire sur Son Goku que sur Eric Ciotti. Cette bataille se joue par écrans interposés et son principe est simple. On part d’un mot, donc de sa page de définition et l'on doit arriver à un second mot, en cliquant uniquement sur les liens hypertextes - ces petits liens bleutés qui parsèment chaque page. Par exemple, chaque participant démarre sur la page Wikipedia du mot cornichon ; le premier arrivant à celle de Goldorak, en se servant uniquement des liens hypertextes présentes sur la page, a gagné. Perso, j’y suis arrivé en suivant ce chemin : cornichon > Chine > Asie de l’Est > Japon > manga > anime > Goldorak. Grâce à ce système, il est donc possible d’arriver au mot puberté en partant de Jean-Marc Morandini sans passer par la case prison.

Plusieurs règles viennent s’ajouter à cela, comme par exemple la possibilité d’interdire le CTRL + F afin de trouver plus facilement un mot précis dans la page consultée. Pour corser l’affaire, il est possible d’interdire tout passage par la page des Etats-Unis, considérée comme un portail trop évident sur tout et n’importe quoi. On peut aussi jouer à la version dite de Jésus qui, comme son nom l’indique, consiste à arriver à la page Jésus-Christ quel que soit le mot de départ. Comme le mot bukkake par exemple. La partie se joue au moins à deux et le premier arrivé au mot voulu gagne la partie. Vous aurez donc compris : si vous êtes nul à Mario ou Overwatch mais que vous possédez une solide culture générale, vous pourrez enfin briller. 
 


Les amoureux du web qui connaissent les Gregory Brothers ont peut-être déjà vu une de leur vidéo présentant ce jeu. Habituellement, il se joue en open space avec un collègue glandeur ou en séminaire organisé par Wikipedia. Aujourd’hui, il est possible d’y jouer en compétition officielle en plein Paris et ce gratuitement. Organisées au Bar à Bulles, les WikiWars drainent de plus en plus de geeks alcooliques en manque de sensations fortes. Des compétitions de seize joueurs, débutants ou expérimentés, s’y déroulent chaque mois dans la salle principale sous les cris d’une foule qui a consommé plus de pintes que de charcuterie. Les duels ont lieu sur une estrade faisant office de ring et sont retransmis sur grand écran afin que tout le monde puisse voir les parcours wikipédiesques des joueurs. Si les commentateurs sont souvent aussi bourrés que les compétiteurs, ils prennent bien soin de ne pas vomir sur l’assemblée. 

Il n’est d’ailleurs pas rare de croiser des membres de Fier Panda dans ces compétitions. Si certains accusent le grincement de leur chaise pour justifier leurs lamentables échecs, d’autres sont abonnés aux victoires et arborent fièrement leurs auréoles quand vient le moment de lever les bras. On attend donc avec impatience le jour où ces compétitions se tiendront au Stade de France et seront retransmises sur les chaînes de télé, avec des coupures publicitaires vouées à Carrefour. En attendant ce jour béni, exercez-vous sur le jeu en ligne The Wiki Game.

 

 

Retrouvez WikiWars sur :

Du même auteur