Mongolisons toujours plus Internet avec le sondage live Facebook

Mongolisons toujours plus Internet avec le sondage live Facebook


Dans l’optique de nous faire rester toujours un peu plus sur la plateforme et de concurrencer Periscope, Facebook, qui aime monnayer nos données aux annonceurs (même si ça mène à du ciblage racial), vient de tendre son nouveau hochet à une classe d’e-segpa.

Facebook Live permet à chacun de réaliser un direct vidéo sur Facebook à partir de la prise de vue d’un mobile. Les utilisateurs l’ont jusque-là mollement utilisé. On les comprend. Sur Facebook, on discute, poste ce qu’il nous plaît, et on peut garder contact avec la plupart des personnes qui ont plus ou moins compté à un moment de notre existence tout en rotant notre Stella dans le canapé. Or le Live ne permet pas de segmenter aisément ses conneries, ce qu’une photo peut faire. Qui a envie que maman nous voie poser notre teub sur la joue de cette conne de Jess qui a eu le tort de s’endormir à la dernière soirée Erasmus ? Ma mère en aurait envie, mais ça, c’est parce que Jess est ma cousine et maman a peu de nouvelles depuis qu’on est partis de Roubaix pour les études. Mais on s’éloigne.

Grosso modo, si Mojito fouette la faune des chichas avec sa ceinture Gucci du marché sur Snapchat, c’est parce qu’il agit sous pseudonyme (ce que Facebook essaie d’évacuer de sa plateforme), et que sa mère cherche encore comment télécharger une application.
 

Le mall Facebook ou l’agora Mc Donald


Facebook est devenu un lieu de sociabilité aussi épanouissant qu'un jour chômé passé au centre commercial.

Facebook est un hub, et c’est une banalité de le dire. Sur le fil d’actualité, chaque nouvelle fonctionnalité agrégée (événement, score des fchs, météo…) permet de prolonger le temps passé sur le réseau social. Non content de brider les pérégrinations sur le web qui nourrissent notre champ des possibles et nous font découvrir des sites culturels dissidents comme Efukt, cet agrégat sert surtout à augmenter la rétention de l’utilisateur sur la plateforme.

Facebook Live en tant que nouvelle “feature” est pourtant autant utilisé par Jean-tout-le-monde que le lavage de mains en sortant des chiottes. Par contre, il sert massivement aux marques pour se construire et toujours plus “engager” leur communauté (on peut en discuter des 1M de génies qui suivent la Vache qui Rit sur Facebook?). Toujours plus de collecte de data pour vous manger un bon vieux retargeting des familles par des sites douteux parce que vous avez posé quelques likes sur des loches grotesquement imposantes sur Instagram.

Non contentes de nous proposer un contenu merdique, les marques ont désormais Facebook Live pour venir nous parasiter entre deux mails au travail.

Facebook baisse la portée des publications non payées et valorise celles qui sont directement intégrées sur sa plateforme (coucou MinuteBuzz). Le Live intervient dans cette logique de clé de bras steven seagalesque pour faire en sorte que les marques crachent au bassinet.

On a récemment parlé de l’algorithme de Facebook qui nous enferme dans une bulle, nous mettant des œillères déterminées par notre capital culturel et qui aurait favorisé l’élection de Donald Trump.

Couplé avec son algorithme, le Live qui a pour optique de faire de Facebook un média vidéo, une nouvelle télé, ramène chacun à la hauteur de ses likes antérieurs. Pas de chance si t’es un cul-terreux, t’auras le droit à du Facebook Live KFC et ton pote Kevin Dupont qui broadcast le concours de roue avant devant La Foir'Fouille.
 

Community Manager, le lecteur de 9gag à l’ego d’énarque
 

Les CM sont les nouvelles stars des réseaux sociaux...pour les étudiants en comm, les stagiaires et le zozo qui suivent Burger King sur Twitter. Cette sous-race qui a payé 6K€ pour 6 mois de cours et 6 mois de stage pour refaire la stratégie Coca chaque année trouve génial le Live et tiendra des propos tel que : “cette nouvelle feature colle aux nouveaux usages et doit être intégrée dans notre stratégie outbound marketing, car c’est un nouvel outil pour notre content marketing”. On en est là.

Échantillon de créativité de la fonctionnalité :
 


Faisons confiance à Facebook, le meilleur arrive. Pensez à vous mouiller la nuque.

Du même auteur