Résolutions 2018 : reprenez en main votre vie de merde en adoptant une (nouvelle) religion

Publié le par Gâche-Noël

Si chaque 1er janvier nous rapproche toujours plus vite de la tombe, c’est surtout l’occasion de déjouer les pièges de la routine en prenant de bonnes résolutions. Alors que les moldus se contenteront d’améliorer leur pression sanguine et la qualité de leur érection en mangeant moins gras, nous proposons aux champions qui nous lisent un programme complet basé sur l’adoption d’une spiritualité toute neuve. Parce que se choisir une (nouvelle) religion, c'est améliorer son espérance de vie tout en optimisant son expérience de mort. Parce que passer les portes du Purgatoire sans assurance divine, c’est jouer à la roulette russe avec un barillet plein. Parce que le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas.

On dit souvent que quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt. Si vous le sucez goulûment après l’avoir senti, cet article vous concerne. Voici notre Top cinq des meilleurs dogmes alternatifs de 2018.
 

Numéro 1 : le Pastafarisme

Le pastafarisme est à la théologie ce que l’assiette de nouilles est à la vie universitaire. Inventé en 2005 par un étudiant américain en probable échec scolaire, le pastafarisme prétend que l’univers fut créé par un Monstre en Spaghettis Volant, invisible et indétectable. Alors sous l’emprise de l’alcool - ce qui expliquerait pourquoi notre monde est si décevant - le MSV aurait pondu l’univers en quatre jours, autorisant les pastafariens à prendre des week-ends de soixante-douze heures.

Le pastafarisme a de sérieux arguments pour convaincre les masses. D’abord, il suffit de se dire pastafarien pour le devenir. Ensuite, il n’y a pas de ligne de conduite à respecter mais juste une série d’actions qu’il faut tenter de ne pas commettre. Les pastafariens promettent un paradis facile d’accès autant que lubrique, avec des volcans de bière et une usine de stripteaseurs ou de stripteaseuses, selon les goûts. Pas si pire, l’Enfer est identique sauf que la bière est éventée et les effeuilleurs porteurs de MST. Si vous prouvez qu’ils ont tort, les pastafariens sont prêts à vous verser un million de dollars.

 

   

 

Numéro 2 : la religion Dudeïste

Non seulement Jeff Bridges est un acteur de génie qui mériterait un morceau de l’Ukraine, mais en plus, le Dude, le personnage qu’il interprète avec brio dans The Big Lebowski a donné naissance à la religion la plus paresseuse du globe : The Church of the Latter-Day Dude, plus sobrement appelé le dudeisme. Créé en 2005 par le journaliste américain Oliver Benjamin, le dudeisme considère The Big Lebowski comme un texte sacré et suit à la lettre les préceptes de son personnage principal : se la couler douce en robe de chambre, jouer au bowling, glander en voiture - sans se laisser déborder, ni par l’ambition, ni par l’accumulation de richesses.

Fidèle à ses principes, le dudeisme se présente comme la religion « se répandant le moins vite au monde ». Malgré cette pieuse volonté, on comptabilisait plus de 350 000 prêtres dudeistes en 2015. En même temps, le processus d’ordination est assez simple puisqu’il suffit de remplir un formulaire en ligne. J’attends ma certification en ce moment même.
 

Numéro 3 : le Temple de la Licorne Rose Invisible

Cette religion qui loue la déesse Licorne repose sur le paradoxe hilarant - si l’on est dépressif - que Dame Licorne, également appelée Votre Roseur, est rose tout en étant invisible. Malgré ça, la déesse Licorne est miraculeusement apparue en 2011, sur la place Saint-Pierre de Rome, le jour de Pâques.

On peut célébrer la bienfaisance de la Licorne Rose Invisible en dévorant des pizzas ananas-jambon, plat dont elle raffole, ou en maudissant son ennemi juré, l'Huître Violette de la Damnation. Rien de bien contraignant, en somme.
 

Numéro 4 : l’Eglise du Sous-Génie

L’Eglise du Sous-Génie a été fondée en 1979 dans la bonne ville de Dallas. Ces adeptes suivent les préceptes de leur prophète mythique J.R. « Bob » Dobbs qui, en 1953, aurait aperçu Dieu dans son téléviseur et lui aurait parlé. Les enseignements de Bob, grand fumeur de pipe par ailleurs, sont compilés dans le Book of the SubGenius.

En résumé :

  1. Dieu, également appelé Jehovah1 (ou JHVH-1), serait un extra-terrestre doté de grands pouvoirs venu d’une galaxie malsaine.
  2. Jehovah1 aurait demandé à Bob de convaincre les Terriens qu’un complot vise à les lobotomiser grâce à l’arme du conformisme.
  3. Pour en réchapper, les croyants doivent observer une ligne de conduite stricte que l’on appelle la SLACK (pour « glande à outrance ») dont voici les principaux commandements : éviter tout effort + éviter tout travail pénible + refuser le conformisme social + poursuivre ses propres objectifs + goûter aux plaisirs du sexe.
  4. Bob est en contact avec les Xistes, une race extraterrestre qui aurait prévu d’envahir la Terre le 5 juillet 1998, dénommé le jour X selon l’Eglise du Sous-Génie. L’apocalypse n’ayant pas eu lieu, le 5 juillet est désormais jour de célébration pour l’Eglise.
  5. Bob serait mort assassiné en 1984 après avoir déclaré « Aidez-moi à glander ou butez-moi ! » mais aurait ressuscité plusieurs fois depuis.

L’Eglise du Sous-Génie, dont les membres descendraient du Yéti, prétend rassembler plus de 10 000 adeptes à travers le monde, tous s’étant acquittés de la modique somme de 35 dollars permettant d’être ordonné ministre du Sous-Génie. Ensemble, ils ont concocté les meilleurs films de propagande religieuse du monde. A remettre dans le contexte psychédélique post-mansonnien des années 1970.

 

  

 

Numéro 5 : le Jediisme

Star Wars, la saga intergalactique autant qu’interminable, est depuis longtemps la première cause de virginité de nombreux geeks à travers le globe. Elle a également donné naissance à une nouvelle religion non-déiste basée sur les enseignements philosophiques des Jedis. Sans grande surprise, le Jediisme est un gloubi-boulga de hippies qui mélange le taoïsme, le bouddhisme et l’analyse du mythe par Joseph Campbell, Gilbert Durand ou Mircea Eliade. Les adeptes suivent une ligne de conduite proche du code de la chevalerie ; comme si les bons sentiments pouvaient renverser l’Empire Galactique…

Créé en 2001, le Jediisme rassemble prêts d’un million de membres dans le monde. Trois temples Jedis sont même reconnus aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Pour commencer son apprentissage, rien de mieux que d’apprendre à méditer à la manière d’un Jedi.

C’est fait. Vous avez maintenant tous les outils pour reprendre en main votre vie de merde en mettant un peu de discipline dans ce chaos.