Non, Internet n'est pas responsable de votre connerie

Non, Internet n'est pas responsable de votre connerie
AUTEUR

Wilson Texas

PUBLIÉ

Le

Il y a quelques semaines, je me suis surpris à participer pour la première fois de ma vie à un débat Facebook. Cela m'a inspiré un profond dégoût de moi-même. Pour ma défense, le sujet m’intéressait, ou m’énervait. Plusieurs sans dents accusaient Internet d’être à l’origine de tous les maux de notre société autrefois si respectable.

Reprenons leurs arguments.
 

« Internet donne la parole à tous les abrutis »


Il est vrai mais cela en raison de l’essence même de ce qu’est Internet : une démocratie où chacun peut s’exprimer. Cette liberté est fondamentale, même si elle a bien des limites, dont la principale est la massification des interventions de neuneus sur la situation des migrants. Seulement, subir un Jean Kevin IlYaPlusQueDeuxGenres ou un Jean Michel FierDeMangerDuSaucisson est toujours moins contraignant que de tenter de se connecter à des sites cools en Corée du Nord, le pays des 26 URL. En plus, selon quels critères doit-on définir qui a le droit ou non de s’exprimer ?
 

« Internet rend les gens cons »


Faux. Cela rend les cons visibles. Ceux commentant "Mddrrr tro vré XDDDD" en dessous des posts de Code de Meuf n'auraient de toute façon jamais eu le brevet, même sans accès Internet. Quant aux complotistes, ils mangeaient déjà leur caca bien avant l’invention d’un réseau informatique global. Les cerveaux vides traversent les époques. Enfin, les sites djihadistes ne sont pas responsables de la radicalisation. Hein Charles Martel ?
 

« Internet n’est pas la vraie vie »


Qu’on le veuille ou non cela l’est devenu. J'invite ceux soutenant le contraire à passer une semaine de travail sans Internet. Entendons-nous bien, Internet n’est pas « naturel ». Pas plus que de conduire une voiture ou de se nourrir d’OGM. Seulement Internet est désormais bien ancré dans nos vies.
 

« On peut faire de mauvaises rencontres sur Internet »


Exact. Je suis tellement nostalgique du XIXe siècle, quand la pédophilie et le harcèlement n'existaient pas.
 

« Internet est une zone de non droit »


Allez donc dire ça à Ryan Collins.

Insultes, intox, discriminations, arnaques, trafics… Tout ce que l'on reproche à la toile n’est pas de son invention. Internet n’est au final qu’un simple tuyau. Chercher à le couper ou le rendre responsable de la mauvaise qualité de l’eau est une ineptie. Il n’est qu’un transmetteur d’informations. Rien de plus. Ne nous rendons pas plus stupides que les lecteurs du démotivateur en tentant de le brider par incompréhension.

Du même auteur