Insoumeetic, le groupe Facebook bien lourd de rencontre entre insoumis célibataires

Insoumeetic, le groupe Facebook bien lourd de rencontre entre insoumis célibataires
AUTEUR

b.

PUBLIÉ

Le


Jean-Luc Mélenchon est le néo-gourou des rebelles de notre temps, ceux qui renversent le pouvoir à grands coups d'émoticônes énervés sur Facebook, de "Wesh wesh les amis" sur YouTube et de journée sans cravate à l'Assemblée Nationale. Mais, avant de taper mollement du pied dans la fourmilière phalocatro-cisgenre-bourgeoise qu'est la France, ces révolutionnaires du dimanche sont avant tout des êtres de chair et de sang, de passion et de sentiment. Certains, emportés par une volonté sincère de sécher les cours pour aller manifester, en oublient que le sarouel n'est pas le meilleur coéquipier pour serrer de la tchoin. D'autres, trop concentrés à refuser leur défaite électorale sur Twitter, s'enferment dans une idéologie clientéliste les coupant de contact physique avec toute personne ne portant pas Hugo Chavez dans son cœur. Seuls, désemparés, ils décident de créer Insoumeetic, car rager seul c'est bien mais rager en couple c'est mieux.
 

Insoumeetic c'est quoi ?
 

Insoumeetic est un groupe Facebook rassemblant des insoumis célibataires lassés des social traitres croisés sur Tinder. On y croise, comme sur tous les sites de rencontre, le rebut des relations amoureuses composé de personnes se définissant comme "attachiant-e" et confondant "je suis inmettable" avec "j'ai de la personnalité" . 

 

 

 

 


On parle politique sur Insoumeetic ?


Absolument pas. On est trop en chien pour cela. Mais on n'ose pas l'admettre alors on préfère partager le contenu le plus beauf des Internets. Un peu comme si Rire & Chanson avait partousé avec Konbini et Jean Marie Bigard avant d'accoucher d'une communauté aussi lourde qu'inoffensive.

 

 

 

 

 

 


Qui sont les membres d'Insoumeetic ?


Des partisans de la déglingue, des mecs qui prennent la vie en levrette.
 

 

 

Heureusement même dans Insoumeetic l'amour finit toujours par triompher !

 

 

 

 

Merci Achille pour la découverte.

Du même auteur