USA : une étudiante se coupe elle-même les cheveux, les teint en rose et met fin à ses privilèges de blanc cisgenre

USA : une étudiante se coupe elle-même les cheveux, les teint en rose et met fin à ses privilèges de blanc cisgenre
AUTEUR

b.

PUBLIÉ

Le


Bula Simmon, une étudiante américaine de 22 ans, a surpris tous ses camarades de la Visual Arts University of South Alabama en arrivant physiquement transformée à l'amphithéâtre lors du cours "Art, utopie et enseignement après-guerre". Elle était jusqu'ici une étudiante réservée mais, après avoir checké ses privilèges sur Buzzfeed, elle a décidé d'agir. Finis les cheveux longs, lisses et noirs typiques d'une femme blanche cisgenre des beaux quartiers. Finie l'oppression des blancs. Finies les appropriations culturelles. Elle a désormais les cheveux roses et arbore une coupe de cheveux asymétrique qu'elle a elle-même réalisée. Elle n'est plus la femme blanche qu'elle était jusqu'ici. Interrogée par le journal local dans son appartement de 75m2 financé par son père, voici son explication :

 

"Je ne voulais plus être une jolie jeune femme blanche privilégiée. J'ai décidé de mettre fin à tout cela en me coupant les cheveux et en portant les lunettes de ma grand-mère. Je connais aujourd'hui la lutte quotidienne de ceux devant faire la queue à Starbucks ou se voyant refuser des emplois en raison de leur physique. Mon père [ndlr : directeur de Toyota USA ] ne comprend pas ma démarche, mais je n'ai pas besoin de son approbation pour mener une vie de combat. Je ne suis pas comme lui, je ne suis pas comme tous ces blancs privilégiés."


Inspiré et traduit de Hardstyle - cet article est une parodie, comme nos vies

Du même auteur