C'est dur d'être liké par des cons

C'est dur d'être liké par des cons
AUTEUR

ol-dirty-protoss

PUBLIÉ

Le

Tout le monde y va de son petit laïus plus ou moins grandiloquent ou obséquieux. Il y en a tellement de ces éditos, que c'est probablement un signe de bonne santé de notre liberté d'expression, en fait. Alors ce serait sûrement dommage que Fier Panda, ses nichons, ses procès en sexisme et ses blagues parfois très connes ferme sa gueule suite à l'attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, descendant mutant d'Hara Kiri. Et loin de moi l'idée de dire qu'on a le talent qu'ils avaient.

Pour être honnête, certains d'entre nous n'ont pas arrêté de se raconter des blagues spécialement hier pour finir par détourner le logo Je Suis Charlie de toutes les manières possibles. Évidemment, ça ne nous réjouit pas vraiment que des farceurs ou des fanfarons se fassent fusiller pour un dessin ou une blague, qu'ils soient de bon goût ou pas. Les mecs qui sont morts hier s'en sont pris à la religion, et, toute proportion gardée, on se dit qu'heureusement les metalleux, les djs et les fans de Patrick Montel sont beaucoup moins susceptibles et surtout désarmés.

Si vraiment je dois tirer quelques enseignements dans tout ça, je vous en proposerais deux. Le premier est qu'à Fier Panda, on a jamais été aussi conscient de l'intérêt du télé travail et que si l'argument de la possibilité du travail en slip n'était jusque là pas entendu, celui du terrorisme sera peut-être enfin retenu par notre tyrannique direction. Le second, plus important, c'est en regardant Philippe Val (récent fossoyeur de Là-Bas Si J'y Suis et nommé à son poste par un président de la République qui s'est illustré notamment pour son peu de respect du secret des sources) sur iTV, se posant en grand défenseur de la liberté de la presse qu'elle m'est apparue : finalement, nos libertés sont quand même plus souvent mises en danger par des vieux blancs installés que par de jeunes arabes sacrément paumés.

Aujourd'hui, le journal français au patrimoine le plus provocateur est transformé en logo d'une lutte anti-terroriste. Celle-ci est d'ailleurs reprise à tue-tête par tous les démagos. Résultat ? Les likes du FN s'envolent. Y a du combustible faut dire : la connerie sur twitter et les chaînes info semble infinie.  A croire que tous les efforts passés des dessinateurs assassinés ont été vains. Revenons donc à la base. Ne nous arrêtons pas de raconter n'importe quoi. Ne nous prenons jamais au sérieux. Cela sera le plus beau des hommages.

Du même auteur